Feldenkrais

Depuis janvier 2014, cet atelier est animé par Veronique Robin (praticienne professionnelle) sur 2 groupes le lundi

11h15- 12h15 et 12h30-13h30

Feldenkrais : apprendre à réduire ses tensions et douleurs (dos, épaules, membres…)

Pour cela des exercices simples et ludiques (gestes et articulations, jeux avec la gravité, appuis au sol,…) et explorations « en mouvement » vous sont proposés

Il s’agit d’une méthode non pas de relaxation mais de réapprentissage corporel avec pour objectif de retrouver les mécanismes expérimentés au stade du bébé et du jeune enfant (mécanismes qui, pour diverses raisons, traumatismes, accidents de la vie ou habitudes, ont été « oubliés ») et apprendre ainsi progressivement à réduire soi-même ses tensions et douleurs.

Feldenkrais a constaté que le plus souvent nos limitations dans la construction du mouvement proviennent de la façon dont celui-ci est organisé et non de limites mécaniques au niveau des articulations. Il a conçu des séances pour entraîner le cerveau à mieux l’organiser et ainsi progressivement à réduire les tensions et fluidifier le geste. Le système nerveux intègre ces informations qu’il utilise dans la vie quotidienne pour :

 

  • apporter une meilleure fluidité, souplesse et efficacité aux mouvements.
  • apprendre à modifier certaines habitudes génératrices de tensions, douleurs et stress
  • redécouvrir le plaisir de bouger avec aisance et harmonie.

 

La méthode Feldenkrais se pratique en séances collectives ou individuelles. En séances collectives le praticien propose des explorations « en mouvements », explorations lentes et avec le minimum d’efforts qui s’appuient, comme chez le bébé, sur un processus d’apprentissage « organique » : on apprend ainsi à partir de sa propre expérience sensori-motrice et non à partir de modèles ou de règles dictées de l’extérieur.

Ce processus de prise de conscience par le mouvement se traduit par une réappropriation de son corps et de ses sensations par la sollicitation des zones cérébrales associées (insuffisamment éveillées ou en état de dysfonctionnement). La plasticité neuronale qui met le système nerveux en capacité de tester de nouvelles connections permet ainsi au corps, par prises de conscience progressives, de s’auto adapter et de trouver de nouvelles solutions.

Cette démarche d’exploration interactive est à la base d’un apprentissage d’une gestion saine de ses gestes et postures, d’une découverte (ou redécouverte) de comportements corporels plus faciles, plus économiques ou moins traumatisants.

Véronique Robin

Praticienne Feldenkrais