Le Cercle Musical

Donner accès, au plus grand nombre, à la pratique musicale individuelle et surtout collective qui fait se rencontrer les musiciens autour d’un projet commun, reste une mission majeure de notre association.

A cette année rentrée 2015-2016, le Cercle Musical comprend plus de 300 participations.

1.L’Eveil Musical : 2 ateliers destinés au petite et moyenne section d’une part et aux grande section et CP d’autre part. Animés par Morgane Quéré chaque mercredi .

2. La Formation Musicale : elle comprend 53 enfants sur un cycle de 5 ans (DO RE MI FA SOL) et  11 adultes ( initiés)

Depuis 4 ans une nouvelle formule est démarrée. L’idée est de faire un lien avec l’instrument pratiqué. C’est une formation qui associe la pratique instrumentale afin de « donner du sens » au solfège dans un esprit ludique (non le solfège n’est pas rébarbatif !)

3. Les Cours d’Instruments et chant :  160 personnes poursuivent leur apprentissage en cours individuel de 30 mn hebdomadaire : piano, violon, violoncelle, accordéon chromatique, guitare acoustique, classique, électrique, guitare basse, ukulélé, saxophone, trompette, flûte traversière, flûte à bec, batterie, clarinette, harpe celtique, chant

4. Les 6 Ateliers Instrumentaux : l’atelier de musiques actuelles (Jazz, Funk) « Papupapri », l’orchestre « Mic ‘Mac », l’ensemble de flûtes  bec, l’atelier de musiques amplifiées (Pop-Rock) pour ados « Need boost » ainsi qu’un nouvel atelier de adultes, et l’atelier de musique des Balkans réunissent 51 participants .

5. Les 2 Chorales regroupent 44 personnes :

La chorale adultes ,sous la baguette de Chrystèle Decosse,  participe à diverses manifestations avec la chorale de Triolet 24 de Bréal-Sous-Montfort.

La chorale adultes Moderato, est animée bénévolement chaque jeudi matin par Bernadette Brand.

La chorale enfants est en standby cette année mais devrait être relancée avec Morgane Quéré pour la prochaine rentrée.

Par ailleurs, le Cercle Musical héberge une soixantaine d’autres musiciens  : les ateliers de musique de l’Antre-2 et de l’ Autre regard, le Choeur Vibrations, des groupes de rock comme « Les 3 fromages » …

Le Cercle Musical se produit, dans différentes manifestations à l’association et dans le quartier. Comme à l’ADEC  pour la Ste Cécile,  et le dimanche 21 juin pour la fête de la musique au Parc St Cyr et sur le Mail.

Nous sommes ouverts à vos suggestions concernant de nouvelles activités (nouvel instrument ou atelier …). Nous nous efforcerons d’y répondre en fonction du nombre de demandes.

Vous pouvez nous contacter par email : asso.bourgleveque@numericable.fr

Ou par téléphone : 02 30 02 62 27

Le sens d’une démarche

UNE DEJA LONGUE HISTOIRE
Tout a commencé par une réunion qui s’est tenue le 19 septembre 1975.
L’Association du Bourg l’Evêque , consciente des besoins d’apprentissage de la musique qui s’exprimaient dans le quartier, a pris l’initiative de cette réunion au cours de laquelle les intéressés ont tracé les grandes lignes d’un projet : mettre en place un enseignement ouvert à tous , enfants et adultes , qui comporte , bien entendu , la nécessité du solfège, se développe par l’apprentissage d’instruments et ouvre à des pratiques musicales d’ensemble.
Notre entreprise voulait démontrer qu’à côté du rôle des institutions établies comme le Conservatoire , il y avait des besoins qu’il était possible de révéler, d’identifier et de satisfaire par une dynamique appropriée.
Mais ce 19 septembre 1975 tout n’était que projet qui avait pour seul support une volonté audacieuse et déterminée . L’Association du Bourg l’Evêque n’avait , pour le réaliser que des maigres ressources financières et surtout ne disposait pas de locaux . Cela pouvait sembler manquer de sérieux . Mais la démarche de notre Association n’a jamais consisté à réclamer d’abord des moyens. Nous pensons au contraire qu’il faut savoir d’abord ce qu’on veut faire car ,si on ne peut pas d’emblée promettre qu’on le fera ,au moins sait on ce qui vaut la peine d’être fait .

En 1975 donc, pour résoudre notre problème de locaux, nous avons innové en prenant contact avec les écoles du quartier : Papu et Verdun , entrepris des démarches auprès des autorités académiques et municipales et obtenu , grâce aux excellentes dispositions des directions des écoles à notre endroit, l’autorisation d’utiliser des salles de classe vacantes pour la mise en route de notre activité musicale.

D’emblée un état d’esprit s’est créé : des usagers participant bénévolement à la gestion, les professeurs de musique formant une équipe cohérente animés d’une ardeur de pionniers.
Et c’est cette flamme qui s’est transmise depuis.

Pendant plusieurs années le Cercle Musical a développé ses effectifs et affermi son existence. Mais nos maigres ressources financières alimentées par notre budget général de comité de quartier empêchaient d’aller plus loin et d’atteindre pleinement nos objectifs.
Nous ne pouvions pas non plus élever le montant de la participation des adhérents sans introduire une sélection par l’argent et contredire notre but.

C’est alors que la ville de Rennes nous a proposé en 1980 le principe d’un contrat dont nous avons négocié les termes.
Ce contrat déclarait en son article 1 ” La ville de Rennes qui veut développer la vie musicale dans la cité considère comme un atout majeur de cette politique l’existence d’une formation prise en charge par les habitants d’un quartier et reconnaît comme étant d’intérêt général les activités du Cercle Musical de l’Association du Bourg l’Evêque ”
En échange de cette reconnaissance par la ville ,nous nous engagions bien évidemment à respecter les orientations que nous nous étions nous mêmes fixées.
Aussi, dans l’esprit de cette fidélité à nous mêmes, le contrat reconnaît- il que ” pour la conduite de ses tâches de gestion ,d’animation et d’administration, l’Association jouit d’une indépendance de décision ” et que ” l’Association a la liberté de recruter son personnel suivant les règles et les dispositions qui lui sont propres ”

Dans le cadre de ce contrat inaugural, la ville de Rennes nous accordait les moyens financiers spécifiques pour notre mission .
Cette relation contractuelle a été depuis régulièrement reconduite.

—————————————————————————————————————————————————

Nous avons le sentiment d’avoir démontré par l’usage, la pertinence d’un projet qui pouvait sembler utopique il y a 38 ans .Notre Cercle Musical est un exemple de ce que la vitalité associative peut produire si elle sait traduire un désir diffus en une volonté collective bien consciente du but qu’elle se propose et des exigences que cela impose.

Nous sommes reconnaissants à la municipalité d’avoir reconnu le bien fondé de notre entreprise en nous fournissant de façon régulière et renouvelée les moyens de sa concrétisation .